Accueil > Nos activités & services > Bibliothèque virtuelle > Documentation > Matériaux > Matériaux de construction à base de chanvre

Matériaux de construction à base de chanvre

Auteur DRIEA IF/SBDEC et l’association Construire en Chanvre (France)
Édition Juin 2014, 59 pages

Résumé :
Le développement des « filières vertes » et des matériaux biosourcés dans le secteur de la construction permet le développement de l’innovation et contribue à la mise en œuvre de la transition énergétique.

Dans la construction de bâtiments, le chanvre est d’abord utilisé pour ses qualités isolantes, ses propriétés de régulation d’ambiance et d’hygrométrie de l’espace habité qui améliorent notamment les conforts d’hiver et d’été. Il peut être mis en oeuvre principalement :
- sous forme de laine, réalisée à partir des fibres du chanvre et commercialisée en plaques ou en rouleaux. Il peut ainsi se substituer aux autres isolants thermiques plus courants (laine de verre, laine de roche, etc...) ;
- sous forme de béton ou de mortier de chanvre, obtenus à partir de la paille de chanvre (chènevotte) mélangée à un liant à base de chaux aérienne. Il peut alors former l’enveloppe d’un bâtiment. Les techniques de mise en œuvre sont multiples, qu’elles procèdent par hourdage de blocs préfabriqués, par remplissage et/ou projection, manuelle ou mécanique, sur une structure porteuse, généralement en bois, ou encore par application d’un enduit isolant sur une surface maçonnée ;
- enfin, en vrac. Il sert surtout au remplissage d’alvéoles de structure de plancher ou de charpente en toiture.

Dans ce document, il est montré que le chanvre, produit aujourd’hui en Ile de France par une filière agricole et une industrie de première transformation naissante, peut trouver dans le contexte régional un terrain propice à son développement, notamment sur un certain nombre de secteurs de la construction neuve et de la réhabilitation.

Table des matières :
Cette brochure se compose de 5 fiches techniques et de 11 fiches monographiques. Chacun de ces documents peut être lu indépendamment des autres.

Les « fiches techniques »
La fiche technique « généralités » dresse un tableau global de l’utilisation du chanvre à travers l’histoire, de sa production et de ses différentes utilisations dans d’autres secteurs, notamment dans l’industrie, de la filière française de production et des
différents organismes qui lui sont associés.

Les quatre autres fiches techniques concernent chacune une catégorie de matériaux réalisés à base de chanvre. Ces matériaux sont :
le béton de chanvre coulé en place ;
le béton de chanvre préfabriqué ;
la laine de chanvre ;
le chanvre en vrac.

Une dernière fiche technique, intitulée « Maturité d’une filière innovante », fait la synthèse des arguments qui permettent de dissiper les préjugés les plus courants sur l’utilisation des matériaux de construction à base de chanvre.

Les fiches monographiques
Les monographies ont pour but de montrer que l’utilisation du chanvre est envisageable en Ile de France dans un grand nombre de configurations, y compris dans le bâti collectif qui représente près des deux tiers des logements de la région.

Pour consulter ce document


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos connaissances


Dans la même rubrique :
Bois - Guide pour le bon usage
Résumé : Classeur technique complet destiné à faire connaître le bois et améliorer sa mise en oeuvre dans la construction. Ce document a été réalisé par Hout (...)
Guide de réhabilitation des maisons individuelles. Rénover avec le bois
Résumé : Destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d’oeuvre et maîtres d’ouvrage professionnels, il offre des conseils, schémas et cas pratiques (...)
Les chaux et les sables dans les enduits
Résumé : Cet ouvrage est le fruit d’une longue collaboration entre des partenaires institutionnels et un réseau d’acteurs intervenant dans le domaine de la (...)
Matériaux de construction à base de chanvre
Auteur DRIEA IF/SBDEC et l’association Construire en Chanvre (France) Édition Juin 2014, 59 pages Résumé : Le développement des « filières vertes » et (...)